Achat poppers : effets et risques sur la santé

312 lectures Pas de commentaire

Le poppers se présente sous la forme d’un liquide transparent jaunâtre, très volatile et très inflammable, dans un flacon de 8 à 30 ml. Il s’agit d’un puissant aphrodisiaque, autorisé par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé), qui permet de retrouver la fougue de ses premiers ébats amoureux.

La prise de poppers légalisée

Le poppers (qui contient des nitrites de butyle et de pentyle) a été interdit dans les années 90 mais recommercialisé peu de temps après, grâce à une nouvelle formule et de nouveaux composants. En 2007, il est à nouveau interdit mais le produit est tout de même remis sur le marché. Nouveau bouleversement en 2011 où il est interdit aux consommateurs, de même que les nitrites d’alkyle, mais face à un manque d’études scientifiques et de preuves de sa toxicité, le poppers est de nouveau mis en service par le Conseil d’Etat le 3 juin 2013 (le décret précédent ayant été annulé). Et depuis ce jour, la vente et l’achat de poppers sont parfaitement légaux en France.

Quels sont ses effets sur la santé ? Il dilate les vaisseaux sanguins (c’est un vasodilatateur) et c’est un euphorisant et un désinhibant. Son utilisation provoque des bouffées vertigineuses de courte durée, des sensations de chaleur interne et il stimule fortement la sensualité. Utilisé principalement lors des relations sexuelles, il augmente la durée de l’érection, amplifie la sensation orgasmique, retarde l’éjaculation et favorise la pénétration anale ou vaginale (pour cela, il dilate les muscles et notamment ceux de l’anus, favorisant un rapport doux et sans souffrance).

Le poppers : un produit dont il faut faire bon usage

Autorisé par décret depuis 2013, le poppers est ainsi conçu pour améliorer la qualité des rapports sexuels (notamment pour augmenter la durée de l’érection et du plaisir). Mais certains s’en servent juste comme aphrodisiaque ou stimulant. Une autre utilisation de ce produit consiste à le renifler (mais c’est déconseillé car ses substances peuvent provoquer des brûlures nasales, des maux de tête ou des vertiges) ou même à l’aspirer par la bouche. Dans ces cas, certains le considèrent comme une drogue (au même titre que la cocaïne) et donc un produit nocif. Mais il a été prouvé que le poppers (contenant des nitrites d’amyle) n’entraîne aucune dépendance et les experts scientifiques ne le considèrent donc pas comme une drogue. C’est un produit sans danger qui doit juste être consommé de manière adéquate, c’est à dire respiré naturellement. Pour l’utiliser, il suffit donc de poser le flacon dans un coin de la pièce, de l’ouvrir environ 30 minutes avant de retrouver son/sa partenaire, et d’attendre seulement qu’il fasse effet.

Quels risques présente-il pour la santé ? Parmi les maladies et troubles secondaires rapportés, on trouve principalement des problèmes visuels survenant aussitôt la prise du produit et jusqu’à 3 jours après (gêne à la lumière, vision colorée, points lumineux ou baisse de l’acuité visuelle). Lorsqu’il est reniflé, les vapeurs peuvent endommager la muqueuse nasale, inflammer les ailes du nez et déclencher une dermatose faciale accompagnée de croûtes jaunâtres.
Aussi il faut veiller à ce que les muqueuses (yeux, bouche, nez) ne soient pas en contact direct avec le poppers, et il ne faut surtout pas le boire, sous risque de graves brûlures. Il ne faut pas non plus en abuser et éviter les prises successives.

Si vous souhaitez vous procurer du poppers, visitez notre boutique en ligne qui en assure la vente et la distribution. Et si vous souhaitez pimenter davantage vos ébats, retrouvez toute notre lingerie sexy sur notre site internet.

Dans : Art de vivre

A propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée